Sois Belge et Tais-Toi épisode 22, la politique contre-attaque !

42

Pendant que Paul Magnette poursuit encore et toujours les négociations en vue d’une coalition et donc, d’un gouvernement; le monde politique s’est donnée rendez-vous ce jeudi 5 décembre à Bruxelles pour « Rire, Jaune, Rouge », la dernière création signée « Sois Belge et Tais-Toi ». 

Dans la salle se trouvaient, par exemple, Olivier Maigain, Jean Luc Crucke ou encore, le nouveau président du MR, Georges-Louis Bouchez. Tous réunis dans un but commun, débriefer l’année politique sous le signe de l’humour. Si le gratin électoral était présent, wallons, bruxellois et flamands ont également, le temps d’une soirée, mis leurs différences de côté pour rire à pleines dents de la politique du plat pays.

Au programme : les soucis de circulations à Bruxelles, la montée de l’extrême droite, le Brexit, l’enseignement, l’écologie ou encore (et heureusement), notre politique intérieure. Si les sketchs sont, comme chaque année, ponctués de chansons remaniées; cette année encore toutes les générations seront ravies : Queen , Angèle, Renaud ou encore des oldies, c’est un vrai régal ! Cette édition voit aussi arriver plusieurs nouveaux personnages tels que Magnette, Bouchez mais Crucke et Borsus. Une vraie réussite !

Seul regret de cette 22ème édition; comme l’année dernière, l’absence de Joëlle Riguelle et de son (parfait) sketch du prof de néerlandais. A noter également qu’André Remy est, pour la première fois, absent de la scène mais reste à l’écriture du texte. Malgré quelques longueurs, c’est une véritable démonstration de liberté d’expression et d’autodérision que la troupe nous propose à nouveau cette année.

« Sois Belge et Tais-Toi » est en tournée en Belgique jusqu’au 1er avril 2020. Une belle façon de (se) faire plaisir en ces fêtes de fins d’années ou d’aller se détendre en attendant (avec impatience) les prochaines élections ! Et comme dit Baudouin Rémy : « Sans rancune, sans rancoeur, on rira bien de la suite ! ».