Ferrari dompte les Mercedes

67
Melbourne, première des vingt manches de la saison 2017 de F1.
Melbourne, première des vingt manches de la saison 2017 de F1.

Tous à vos écrans! Ce week-end c’était la reprise du championnat de Formule un. Pour les amateurs, il ne fallait pas se tromper dans l’heure, car qui dit grand prix de Melbourne, dit grand prix tôt le matin, à quoi il faut encore ajouter le changement d’heure qui a eu lieu dans la nuit. Un premier grand prix placé sous le signe de l’attente pour beaucoup de fans. Y aura-t-il enfin un vrai concurrent pour Mercedes? Ferrari est-elle en mesure de faire jeu égal avec la Mercedes? Tant de questions qui donnent une importance à ce premier grand prix de la saison. 

Des essais dominés par les Mercedes et Ferrari

Malgré un dernier partiel idéal pour Sebastian Vettel, c’est le Britannique Lewis Hamilton qui décroche la pôle pour 3 dixièmes, il devance l’allemand et les deux Finlandais, Valteri Bottas et Kimi Raikkonen. Il y aura donc les deux Mercedes et les deux Ferrari sur les deux premières lignes. 

A noter durant cette séance de qualification, la sortie de route de Daniel Ricciardo qui le place 10ème de cette séance alors que son coéquipier Max Verstappen signe le 5ème temps. Et la bonne performance du français Romain Grosjean qui se classe 6ème avec sa Renault. 

Pour sa première course officielle de la saison, notre compatriote Stoffel Vandoorne qui roule en McLaren se classe 18ème des qualifications. 

Un nouveau succès pour Ferrari et Vettel 

13. C’est le nombre à retenir de cette course. Il s’agit du nombre de monoplaces qui ont terminé le grand prix, elles sont 20 au début de la course. On peut dire que cette course a été rythmée par un bon nombre d’abandons, dont celui de Daniel Ricciardo, Romain Grosjean et Fernando Alonso. Une course peu animée, des écarts de temps déjà tellement importants. Il n’y avait que 6 monoplaces qui se trouvaient dans le même tour et encore la 6ème monoplace, celle de Felipe Massa était à plus d’une minute du leader. 

Peu d’attaques, peu de combats. Il aura suffi d’une attaque de la part de l’allemand Sebastian Vettel pour dépasser Lewis Hamilton. Pas de résistance de la part du britannique comme s’il était piégé et qu’il ne pouvait rien faire. L’écart a même atteint les 10 secondes. En fin de course, un petit peu d’animation lorsque Valteri Bottas revient sur son coéquipier Lewis Hamilton et que Max Verstappen rejoint Kimi Raikkonen, mais rien de bien spectaculaire. 

Ce que l’on peut retenir de cette course, c’est bien évidemment la victoire écrasante de la Ferrari sur les deux Mercedes qui complètent ce premier podium de l’année. Vettel renoue avec le succès, lui qui n’était plus monté sur la plus haute marche du podium depuis plus d’un an. Ce qui signe aussi la fin d’une série de victoires consécutives pour Lewis Hamilton et qui offre un nouveau leader au championnat du monde. Un leader qui ne concourt pas pour Mercedes. A noter aussi, la belle performance de Stoffel Vandoorne qui termine 13ème de ce grand prix, mais qui aura au moins eu le mérite de terminer la course. Lui qui n’avait jamais enchaîné autant de tours lors des essais de présaison. 

Un premier grand prix étonnant, car il faut bien l’avouer que c’est devenu tellement rare de ne pas voir une Mercedes s’imposer surtout en signant la pole. Mais, décevant car il n’y a pas vraiment eu de combat comme on les aime en Formule Un. 

Rendez-vous dans deux semaines pour le grand prix de Shanghai en Chine. Maintenant que les Ferrari ont prouvé avoir les capacités pour battre les Mercedes. Que les hostilités commencent ! 

Sebastian Vettel au volant de sa monoplace Ferrari, concentré lors de ce premier grand prix de Formule Un.
Vettel renoue avec la victoire, plus d’un an après son dernier succès sur le circuit de Singapour.